Quelles bonnes pratiques pour bien référencer ses images sur Google ?

 

Google propose parfois aujourd’hui un carrousel d’images sur sa page de résultats, élément bien plus visuel et « accrocheur » qu’un résultat classique.
En plus de son outil de recherche Google image, cela représente une opportunité de rendre les images de son site visibles et de drainer du trafic vers celui-ci par ce biais.
De plus, un bon référencement des images participe également au référencement global du site. Donc une raison supplémentaire de se concentrer aujourd’hui sur les bonnes pratiques afin de bien référencer ses images sur Google. Nous allons voir ici la liste des critères pris en compte par les moteurs de recherche pour référencer les images (et donc les bonnes pratiques qui en découlent).

 

La liste des bonnes pratiques pour booster le référencement de vos images :

 

Optimiser le nom de l’image

Il est idéal de nommer l’image avec les mots clés la caractérisant. Pour la forme ce sera en minuscules, sans accent, ni espace, ni caractères spéciaux, avec des tirets « – «  entre les mots.

 

Optimiser le format de l’image

Les formats GIF, JPEG et PNG sont à privilégier. Pour une grande image de type photo, le format JPEG est à privilégier, car il bénéficie d’une meilleure compression (rapport qualité / poids). Si vous utilisez le CMS WordPress, le plugin WP Smush fait un travail d’optimisation automatique remarquable dans sa version gratuite.

 

Optimiser le texte alternatif (ou balise « alt »)

Très importante pour les moteurs de recherche, cette balise aide au référencement des images et pourrait être comparée à la balise <title> d’une page web quant à l’importance de cette bonne pratique. Elle est à développer en une dizaine de mots maximum (version non accentuée) et doit décrire ce que représente l’image en y insérant les mots clés importants. Il faut également éviter de spammer cette zone de mots clés, ce qui risque d’être pénalisé pour référencement abusif.

 

Optimiser le texte du lien

Si l’image est affichée un cliquant sur un lien, l’ancre de ce lien pourra contenir des mots clés en rapport à l’image.

 

Optimiser le texte « autour de l’image »

La légende par exemple est également prise en compte par les moteurs de recherche et donc représente une bonne pratique pour référencer une image.

 

Optimiser le texte de la page

Si l’indexation d’images est cruciale pour l’activité (designer, styliste, photographe, etc.), il peut être pertinent de créer une page web par image. Celle- ci sera optimisée de manière classique (balises <title>, <h1> etc.) par rapport au contenu de l’image en question ce qui pourra fortement favoriser son indexation par les moteurs de recherche.

 

Bonus :

  • Le titre de l’image (texte affiché au survol de la souris sur l’image) n’a pas d’impact sur le SEO mais seulement pour l’expérience utilisateur
  • Créer un fichier sitemap spécifiquement pour les images favorisera leur indexation et donc leur référencement par les moteurs de recherche
  • Le poids des images ne doit pas être trop élevé pour ne pas nuire à la performance du site et à leur affichage
  • Concernant la balise de description des images, elle ne sera véritablement utile que si le site développé comporte des pages attachment.php dans le but de créer une page dédiée à chaque image. Cela peut être un levier SEO très intéressant pour les sites internet à caractère visuel comme celui d’un photographe ou d’un designer par exemple.
  • Vous souhaitez aller plus loin ? Ici, un très bon article de Anthedesign sur l’optimisation SEO des images.

Consultant en référencement naturel sur le Pays basque et les Landes, n’hésitez pas à faire appel à mes services si vous souhaitez un accompagnement pour booster votre visibilité organique.

Auteur : Léo Marchal

 » Webmarketer orienté SEO, j’accompagne les entreprises dans leurs stratégies de communication digitale et mets en place les outils nécessaires à leur succès. Passionné par le digital, ce blog est pour moi l’occasion de partager avec vous.  »

https://www.linkedin.com/in/leomarchal/

Partager: Facebook, Twitter, Google Plus

Laisser un commentaire: